> Auteur > Asa Lanova

Asa Lanova

Biographie : Asa Lanova est née à Lausanne, d’une mère apprentie fleuriste et d’un père architecte. Possédée dès l’enfance par la passion de la danse, très jeune elle se rend à Paris, où elle travaille avec les plus grands Maîtres russes de l’époque. Très vite engagée comme soliste dans la compagnie d’Yvette Chauviré, elle devient, dans les Ballets de l’Étoile, la partenaire de Maurice Béjart dans un pas de deux intitulé Hamlet et Ophélie. Puis elle danse, entre autres, dans une compagnie aussi prestigieuse que celle de Raymondo de Larrain, le successeur du Marquis de Cuevas. Elle participe en outre à des films et à des courts métrages, en tant que danseuse et comédienne.
Rentrée en Suisse pour raison de santé, elle est bientôt engagée à l’Opéra de Zurich, où elle incarne des rôles importants – elle sera plus spécialement la princesse de l’Histoire du soldat, et la Reine des Willis du ballet Gisèle. Ensuite, ce sera deux saisons au Grand Théâtre de Genève, avec, comme maître de ballet et chorégraphe, Serge Golovine. On la dit promise à une carrière exceptionnelle, lorsque brusquement et apparemment sans raisons, le fil se casse.
Malgré les propositions brillantes qui s’offrent à elle, elle décide alors de quitter la scène et se réfugie dans la solitude d’une ferme vaudoise. Là, elle découvre le tissage et participe avec un succès immédiat à de nombreuses expositions – l’une de ses tapisseries figure au Musée de Moutier.
Mais le tissage l’amène enfin à ce qui l’attirait depuis toujours: l’écriture. Fascinée par l’image filmée, elle commence par écrire trois dramatiques, qui seront réalisées par la Télévision suisse romande.
Puis un premier roman voit le jour, La Dernière Migration, aussitôt publié à Paris, aux Éditions Régine Deforges. Parallèlement à l’écriture, elle participe à des émissions télévisées, et, par exception, remonte sur scène afin d’incarner le rôle principal de l’opéra-ballet Tancrède et Clorinde de Monteverdi.
Entre-temps, d’autres romans ont été édités, Crève-l’Amour, aux Éditions Acropole, Le Coeur tatoué, aux Éditions Mazarine, L’Étalon de ténèbre aux Éditions Régine Deforges, Le Testament d’une mante religieuse, aux Éditions de l’Aire.
Puis elle quitte de nouveau son pays natal pour s’exiler en Égypte, où durant cinq ans elle vit à Alexandrie. C’est de cet exil que va naître Le Blues d’Alexandrie, qui lui vaudra le Prix de la Bibliothèque Pour Tous et celui de la Fondation Régis de Courten.
Mais la nostalgie de l’Europe l’amène à séjourner deux ans en Haute-Savoie, où elle écrit son septième roman, Les Jardins de Shalalatt, qui reprend certains personnages du Blues d’Alexandrie, à des moments différents de leur existence.
Asa Lanova vit aujourd’hui à Pully, ayant rejoint la maison familiale, où elle a écrit La Gazelle tartare, Prix Schiller 2005 et Prix littéraire des Alpes et du Jura 2005.

Source : Bernard Campiche

1 livre référencé

1 livre paru en format poche écrit par Asa Lanova.
Titre Collection Editeur Date 1ère parution
Crève l'amour Campoche Bernard Campiche 2006