> Auteur > Serge Le Gall

Serge Le Gall

Biographie : Serge LE GALL est né en Ville-Close à Concarneau en 1951.
Il a passé son enfance à Pont-Aven, petite ville du Sud-Finistère. Il a été scolarisé à l'école primaire de la cité des peintres avant d'émigrer vers Quimper pour faire son secondaire à l'école Sainte-Marie Le Likès.
C'est là que ses premières expériences " littéraires " ont trouvé leurs ouvertures. Il a participé à des ateliers d'écriture et il a activement collaboré à des revues de "potaches ".
Durant les années passées en études supérieures à Rennes, il a laissé libre cours à son imagination et il a produit quelques romans d'inspiration autobiographique afin de faire ses armes. Un de ses manuscrits a été remarqué par Paul Guimard, auteur du roman mythique " Les choses de la vie ".
A partir de 1973, il a connu sa période africaine en enseignant le français de l'autre côté de la Méditerranée. Il n'est pas étonnant de retrouver au cours de ses écrits d'aujourd'hui quelques réminiscences des souvenirs qu'il garde de ces années.
Rentré en France, il a rejoint le milieu scolaire pour un poste d'encadrement puis il a repris l'enseignement. Il s'est alors replongé dans l'écriture en touchant au roman et à la poésie avant d'accepter le pari de mettre en scène une pièce classique jouée par des lycéens.
En 1979, il a choisi d'intégrer le ministère de la justice où il a exercé différentes fonctions pendant une quinzaine d'années. On retrouve cette expérience dans les polars qu'il livre aujourd'hui.
De retour en Bretagne, accueilli par le Conseil général du Finistère, il a repris contact avec l'écriture en collaborant à des publications internes à l'institution avant de publier une série de cinq monographies sur l'histoire du département au début du XXème siècle.
A la faveur d'une rencontre avec un éditeur de polars, un autre challenge naît. En 2000, il se lance dans l'écriture d'un roman policier mettant en scène le célèbre peintre Paul Gauguin dans " Sombre dessein à Pont-Aven ".
Devant le succès de cette première tentative, il récidive en abordant le milieu particulier de l'ésotérisme dans un polar contemporain, " La secte de l'Aven ".
En 2001, suivant les sollicitations de ses lecteurs qui attendaient de retrouver le détective Samuel Pinkerton, il revient au roman historique et policier en publiant " Meurtres du côté de chez Proust ". Le roman est remarqué par les puristes qui le signalent par un bon article dans le Bulletin des Amis de Marcel Proust.
En novembre 2002, il livre " Sables mouvants à Bénodet " un nouveau polar dédié à ses amis du Québec et en particulier au biologiste Pierre-Henry Fontaine, spécialiste éminent des cétacés. Il y décrit une course poursuite ensanglantée par les méfaits criminels d'un sérial killer. Cette quatrième enquête policière, reconnue par la presse comme une œuvre plus aboutie, est un franc succès de librairie.
Automne 2003, il publie un livre de contes inspiré des histoires bretonnes que lui racontait sa grand-mère. Le recueil intitulé " Les Contes de Marianne " rencontre des lecteurs passionnés de rêves et de légendes.
Fin 2003, Landowski, son commissaire fétiche, revient sur le devant de la scène dans" La Douarneniste et le Commissaire ", une histoire de poupées russes au propre comme au figuré. Avec le parler douarneniste en prime !
Juin 2004 : l'appel des îles attire l'auteur vers ces ambiances secrètes où les passions se déchaînent quand le dernier navire à passagers est reparti vers le continent. Il publie son sixième polar aux Editions Alain Bargain : " Corps-mort à l'île de Batz ".
Janvier 2005, sort le treizième opus. C'est un polar qui vous sort les tripes quand les bons sentiments sont balayés par les rancoeurs à caractère définitif. Il a pour titre " Traque noire à Audierne ".

Biographie envoyée par l'auteur

33 livres référencés