> Auteur > Manès Sperber

Manès Sperber

Biographie : Né en 1905 à Zablotow, en Galicie orientale — alors autrichienne — Manès Sperber fut l'assistant d'Alfred Adler (psychologue et médecin autrichien, fondateur de la psychologie individuelle comparative) et enseigna la psychologie et la sociologie à Vienne, puis à Berlin.
En 1934, il se réfugia à Paris, où il prit une part active à la lutte contre le nazisme et entama sa carrière littéraire.
Entre 1949 et 1953, parut sa trilogie romanesque : Et le buisson devint cendre (dont la télévision allemande tira, en 1970, une série de trois films exceptionnellement bien accueillis), Plus profond que l'abîme, La Baie perdue, traduite en une dizaine de langues. Manès Sperber est également l'auteur du Talon d'Achille, un recueil d'essais (1957), et de Qu'une larme dans l'océan, préfacé par André Malraux et porté à l'écran par Henri Glaeser.
« Ces temps-là», l'autobiographie de Manès Sperber, a été publiée entre 1976 et 1979 en trois volumes : Porteurs d'eau, Le Pont inachevé, Au-delà de l'oubli. Elle retrace le destin exceptionnel de .l'un des esprits les plus fins de notre époque, dont l'itinéraire croisa et parfois influença celui de nombreux révolutionnaires et intellectuels — Bela Kun, Boukharine, B. Brecht, Arthur Koestler, A. Doeblin, W. Reich...
Plusieurs prix ont couronné l'oeuvre de Manès Sperber, notamment le Hansische-Gœthe et la plus haute distinction littéraire allemande, le prix Georg Büchner.
Manès Sperber collabore à différentes revues françaises, anglaises et américaines. Il dirige depuis 1946 la collection «Traduit de» aux Editions Calmann-Lévy où a été publié l'ensemble de son oeuvre.

5 livres référencés