> Livre > Clidophorus

Clidophorus

John Toland

Résumé :
“Enfin, comme l’expérience quotidienne le montre suffisamment, on ne saurait presque nulle part découvrir la vérité, ou du moins la professer, sans mettre en péril sa réputation, son emploi ou même sa vie. Ces circonstances ne peuvent manquer d’engendrer des effets déplorables : l’insincérité, la dissimulation, l’ignorance crasse et la licence barbare.”

“Connaître la vérité est une chose, la dire aux autres en est une autre”, ainsi s’ouvre le Clidophorus ou De la philosophie ésotérique et exotérique. Si l’on en croit Toland (1670-1722) à qui l’on doit l’invention du terme “panthéiste” les anciens avaient deux doctrines : l’une publique, externe, qui respectait les préjugés populaires et religieux, l’autre privée et secrète, destinée au petit nombre, et contenant sans fard la “réelle vérité”. Toland s’attache notamment à l’œuvre de Platon pour illustrer le fait. Mais son propos est avant tout contemporain et de nature politique : la nécessaire duplicité du sage est un effet parmi d’autres de l’intolérance. La thèse de Toland est bien la suivante : la contrainte et la répression de la liberté de parole, sous prétexte de maintenir l’odre social, aboutit au règne du mensonge généralisé et à un régime qui interdit finalement toute relation sociale.

Source : Editions Allia

"Clidophorus" est paru dans la collection suivante :

 Achetez le livre d'occasion Clidophorus de John Toland sur Livrenpoche.com

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun avis pour Clidophorus.

Donnez votre avis sur ce livre